Road Book Tour d’Asie 2008-2009 / part 6 / La Mongolie, la suite.

09/09/2008 – 8ème  jour – Ulaan Cutgalaan – Mongolie

Nous profitons d’être en ville pour envoyer quelques mails, faire le ravitaillement de nourriture pour les trois prochains jours, et surtout, retirer des sous pour payer les 6 jours de gasoil supplémentaire, 430$, c’est que ça suce ces petites bêtes !!! Le démarreur nous a lâché ce matin mais tsuguere il y a la manivelle.

La route est agréable, le vert lichen tire de plus en plus vers un vert tendre. La région est plus humide, de nombreuses rivières coupent nôtre route, les montagnes se couvrent d’un lourd manteau de conifères. La population augmente, on passe de 0,2 hab./km² dans le Gobi à 1hab./km². Nous apercevons la grande Orhon, rivière prenant sa source dans la chaîne de l’Hangaïn Nuuru. Longue de 1124 km, elle rejoint la Selenge avant d’aller se jeter dans le Lac Baïkal.

Le voyage, la liberté, le bonheur !les steppes de Mongolie

Magnifiques paysages mongole

Nous arrivons de bonne heure aux chutes d’Ulaan Cutgalaan. Nous déposons en vitesse nos affaires afin de profiter au maximum du temps que nous avons. Le temps passé en voiture étant considérable.

Une large gorge, d’environ 75 m de large et profonde de 30 m. La chute est assez large, le débit important, ça surprend dans un pays où tout est si vaste, si calme, si tranquille…

Le paysage est vraiment sublime. Nous nous enfonçons dans la gorge par un petit sentier abrupte. Jérôme est dans son élément, il se lance à la recherche de tout ce qui bouge dans l’eau… Ohhh… rohhh… t’as vu ? T’as vu ?…j’ai trop envie de pêcher ! J’ai trop envie de pêcher ! Rohh ! Ohhhh !

C’est vrai qu’il y a du pesquit par là !!!

Un peu plus loin, un gros poisson, un humain dans l’eau mais il est fou celui là !!! Elle est gelée !!!

Et en se rapprochant… Kiyoshi !!! Quel poète !!! Il nous aura tout fait !!!

Au fond de la gorge, il y a plus d‘eau, d’énormes truites ! Jérôme est fou !!! Pas de canne à pêche ! Trop risqué à mains nues !!! Il peut juste profiter du spectacle !!!

Nous rentrons tous à la nuit tombée, les yeux encore une fois pleins d’étoiles et le sourire en haut des oreilles !!!

Cascade de Ulaan Cutgalaan en Mongolie

Soleil couchant sur les steppes

une journée bien remplie en MongolieFin de journée en Mongolie

Nomade rentrant son troupeau en Mongolie

10/09/2008 – 9ème  jour – Ulaan Cutgalaan – Mongolie

On a rendez vous à 12h avec Magnet pour le départ, le temps d’aller pêcher avec le matériel qu’on a trouvé, cad, du fil et une mouche, on va pas aller bien loin !!! Effectivement on n’est pas aller bien loin, rien ! C’est pas faute d’avoir essayé !!! Mais rien… il y a du poisson mais ils sont pas dupes, ils les ont vu arriver les touristes !!!

12H Pas de Magnet, pas de voiture !! La route est difficile en plus aujourd’hui, que de la montagne !!! C’est un vrai boulet des fois !! Qu’est-ce qu’il fout encore ??

Une heure après, il arrive enfin, mais l’heure du départ… Embuscade sous la ger familiale ! Et c’est parti, un peu de lait chaud pour commencer, un peu de lait fermenté, vodka de yak, vodka… Magnet, attention, no computer virus, let’s go !!!

Jérôme tente de pêcher mais les poissons doivent être aveugles !

Embuscade à la vodka en Mongolie !

troupeau de yaks en Mongolie

14H Allez en route les petits !!! Un petit coup de manivelle et c’est parti !!

Nous entrons dans la forêt, ça grimpe sec. Kiyochi nous refait le coup. Il descend de la voiture et continue à pied. Il a eu bien raison le bougre ! Nôtre ascension est plus que laborieuse !!! Ouh lala… c’est à s’en pisser dessus !!! La boîte courte est hachée, elle ne tient plus !!! Jérôme est obligé d’aider Magnet à maintenir le levier enfoncé, mais il continue de sauter !!! Ouh la la la… Maman… Oh putain il fait marche arrière !!! Espérons que les freins tiennent bon sinon… je préfère pas y penser !!! Ouf on est au sommet !!! La peur de ma vie !! Ça mérite une bonne clope !!! Et Kiyoshi ??? C’est bon il est là !! Lui aussi a eu la peur de sa vie, mais celle de ne pas nous retrouver, de se perdre et de se faire bouffer par un loup !!! Allez KITKAT pour tout le monde !!! Et bien non ! Kiyoshi les a malencontreusement oubliés au camp, ainsi que les gamelles… A bravo !!! Le pauvre, il est confus, nous, morts de rire face à cette nouvelle Kiyoshichronique. Pour Magnet : « Tsuguere !! Phone phone !! ».

Ben voilà, coincés en haut d’la montagne, sans victuailles mais… tsuguere !!!!

Nous demandons à Magnet si on peut aller au temple à pied. Refus catégorique ! C’est trop loin, on n’a pas le temps et il y a des loups !!!! Ok benh j’fais ma prière et j’monte !!! Je me rassure en me disant qu’il y a des arbres pour nous retenir en cas de pépins et ils ont l’air costauds !!! Jérôme prend son pied il lance des  « J’adore…j’adore…j’adore ». Je me retiens, j’ai envie de lui dire : « Mais tu vas la fermer !!!! »

Tu parles, je suis complètement flippée !! Kiyoshi aussi, il est en train de lacérer les accoudoirs. Et là, dommage, on monte pas, la vitesse courte ne passe plus, il faut reculer !!! « Mamamamannn ». (Je le fais dans ma tête ça !!!) Et voilà, au moins on est stoppé. On s’est pris un arbre, le choc a été assez violent, la voiture doit pas être contente !! Magnet esquisse un « ohhh lô lô » et il repart de plus belle, s’acharnant sur sa boîte de vitesse, Jérôme continue de l’aider, dévers à droite, je vais crever ici !! … Ouuuuf c’est bon !!!!!!!!!! J’ai le cœur qui tambourine, je tremble, je rigole nerveusement… On applaudit nôtre chauffeur !!! Qui sort en disant Tsuguere… tsuguere…sans même jeter un œil à l’arrière de sa voiture, qui est, littéralement défoncé !!!

Ça grimpe en Mongolie !

Les steppes mongoles.

Un moine nous montre le chemin de son temple en Mongolie

S'aimer en Mongolie.Forbiden to woman

Rituel du ovoo en Mongolie

Nous avons pris trop de retard, ce qui était prévisible !!! Il fait nuit et nôtre lieu de campement est encore loin !! Il va falloir changer les plans ! Une famille de nomades par exemple…

La famille accepte immédiatement, et nous convie à rentrer au chaud !! C’est un jeune couple avec leur petite Shuray qui vit ici. D’après ce que nous dit Magnet, c’est une famille riche qui possède deux voitures et un cheptel de 4000 têtes.

La femme s’active, nous prépare à manger, nous offre les laitages de bienvenue… avec comme nouveauté le beurre de yak (c’est pas très bon…).

Le jeune homme nous fait partager son tabac à priser, sa vodka…

Shuray joue la petite fille timide, se cachant dans les jupons de sa mère.

Et nous… benh… nous sommes là… au milieu de rien… planants… épuisés… et lessivés…

11/09/2008 – 10ème jour – Arkhangai Aïmag – Mongolie

Réveil matinal. Sept heures. Fred est déjà dehors. Nous n’arrivons pas à garder le sommeil, l’odeur est trop forte à en coller la nausée. Dehors… tout scintille, il a gelé ! Nous apercevons nos hôtes dans la voiture… zut, ils ont dormi là ! Ça craint !!! Un sentiment de gène nous envahie, nous avons fait dormir des gens dehors et en plus on se plaint de l’odeur ! La jeune femme sort de la voiture en nous souriant et file rejoindre son troupeau pour la première traite. Le jeune homme dort toujours…

Après avoir joué les cowboys sur les yaks, sollicité Magnet pour qu’il s’active, nous reprenons la route pour atteindre l’objectif de la veille, une source d’eau chaude. Ce qui ravie tout le monde après 10 jrs sans douche !!!

Partie de rodéo sur un yak pour Jérôme.Une bien jolie rencontre en Mongolie.

un couple de nomades et leur fille Shuray

Petit déjeuner avec une famille de nomades en MongolieLa route est de plus en plus difficile à supporter, les montées de plus en plus laborieuses, la boite de vitesse de plus en plus pourrie. Le temps devient long et pesant en voiture et nous y passons la quasi-totalité de la journée. Un petit vent de déprime nous envahie…

Nous arrivons encore une fois bien trop tard, heureusement la lune est belle et nous offre son reflet dans le lac, elle est mignonne, elle cherche à nous remonter le moral !!!

C’est Magnet qui arrive à remonter le moral de Jérome, en venant nous rejoindre avec une canne à pêche, certes pourrie mais c’est une canne à pêche !!! Il part expressément l’essayer dans le lac avec Kiyoshi. Pêche infructueuse mais ils ont l’air motivé pour demain !!!

nouveau bivouac en Mongolie.

12/09/2008 – 11ème jour – Quelque part en Mongolie

Je suis tranquillement en train d’écrire quand j’entends Magnet m’appeler : « Célina, Célina… look, look ! » Je lève la tête, au loin Kiyoshi et Jérôme, un énorme poisson à la main !!! Je suis sur le cul !! Il fait au moins la taille de la canne à pêche !! Ils avancent fièrement, ils sont beaux !!! Tout le monde est dehors pour les accueillir, c’est la stupeur générale !!

C’est un brochet, 1 bon mètre et environ 10 kg, une très belle bête !! Jérôme non plus n’en revient pas !!!

Maintenant… grande cuisine !!!

Tout le monde apporte sa contribution, les touristes des autres gers nous prêtent des ustensiles, la famille mongole nous prépare de la pâte à beignet. On nous apporte une gamelle géante, Jérome et le chef de famille nettoient et coupent les morceaux. Kiyoshi fait une soupe. Et moi, les beignets… seul Pirate ne fait rien, mais il est excusé, il est vraiment malade !!!

L’heure du départ est bien dépassée mais nous profitons tous de ce moment un peu irréel !!!

Nous dégustons tous ensemble ce met, qui prend ici, toute sa saveur !

Pêche miraculeuse d'un brochet énorme en Mongolie !

Dégustation du brochet fraichement pêché en Mongolie.

Cette matinée nous a tous requinqués !!! Cette partie d’pêche anime toutes nos discussions !! Magnet est fier de ses petits poulains, il montre la photo à tout le monde !!!!

Ce soir, nous dormons chez des amis à lui. Il y a une rivière à côté, il nous dit : « Good fishing, good fishing… »

En plus, aujourd’hui, la route est spécialement belle, nous traversons de nombreuses et belles rivières, des petits bosquets de conifères, de peupliers, de saules, le paysage est très changeant. Le soleil est dans le ciel et dans nos cœurs !!! Le moral est revenu !!!!! Allez on prolonge le tour de 10 jrs !! Non c’est une blague !

Traversée d'un pont en bois en Mongolie.

Magnifique road trip en Mongolie.

Superbe paysage en Mongolie !

Nous arrivons de bonne heure, la rivière est mignonne, nous avons prévu de quoi prendre l’apéro, nous sommes biens, la lumière est jolie, pas de poissons au bout de la ligne, mais nous passons un excellent début de soirée !!!

Nous attendons la tombée de la nuit avant de rejoindre nôtre famille d’accueil.  C’est Otomatre qui nous reçoit, une jeune demoiselle de 12 ans. Elle me fait marrer. Elle est toute petite, une longue natte tombe sur son bassin. Active, elle court partout afin de nous recevoir comme des rois !!

Très avenante, elle vient rapidement vers moi, me touche les cheveux, me prend la main, me regarde, me sourit…elle a l’air vraiment heureuse de nous recevoir chez elle !!!

Otomatre, nôtre nouvelle maîtresse de maison !

Sa mère, ses 4 sœurs, son frère, son jeune neveu et son père nous rejoignent. Nous sommes 14 sous la ger, la soirée promet d’être animée.

La gamelle fume sur le poêle, la mère y a jeté la moitié d’un agneau, ça sent délicieusement bon, on va se régaler !!

Pour les remercier de leur accueil nous essayons de chanter la chanson que Magnet nous a apprise : « Bi Tshin kil é mon gol… Bi kil tan raï… On ton né raô… bayart la… »

Ça fait rire tout le monde… je voudrais rester là toute ma vie, ils sont vraiment trop mignons !!!!

Le repas est délicieux, nous mangeons tous dans la même gamelle, tels des chiens, jusqu’au dernier os !!!

Nous reprenons nos chansons. Nous tentons un jeu de groupe, tous en rond, à quatre pattes, avec Kiyoshi comme chef d’orchestre. Personne comprend rien. Il nous demande de frapper dans les mains, on frappe. Il faut croiser les bras, on croise. Taper deux fois, on tape deux fois.

Le jeu se transforme en une sorte de Jackadit et en une bonne partie de rigolade !! On enchaine sur des tours de magie, la soirée est vraiment magique.

C’est l’heure des photos, ils sont pire que les chinois, ça flashe dans tous les sens, on se croirait en boîte de nuit !!!! Je tente de m’éclipser pour aller aux toilettes, country side. Mais Otomatre me suis partout, elle me tient fermement la main, je peux quand même pas faire ça devant elle !!! J’abandonne, on verra demain !!!

A l’heure du dodo, c’est en rang d’oignons, sur le tapis central. Bien sûr personne veut dormir !!! Nous repartons, sur quelques chansons et finissons par nous endormir encore une fois des étoiles pleins les yeux et le sourire en haut des oreilles… C’est la plus belle des journée !!!

Notre rencontre avec la famille d'Otomatre en Mongolie.

Ma petite Otomatre, un amour d'enfant !

Superbe rencontre avec une famille de nomade

13/08/2008 – 12ème jour – Etape finale avant le lac Hövsköl – Mongolie

Les adieux avec la famille d’Otomatre sont difficiles, pas envie de les quitter, envie de rester, de continuer à partager leur vie. Mais nous serions un poids, un fardeau dans cette préparation de l’hiver. Il faut récolter le fourrage pour les animaux, couper le bois pour se chauffer durant tout l’hiver, préparer les laitages pendant que la traite est encore possible. J’oublie cette idée avec amertume. La mère de famille bénit nôtre route en jetant du lait sur la voiture. Des signes d’adieux, je regarde dans la lunette arrière, je ne vois plus qu’un point à l’horizon, au revoir Otomatre !!!

Camp de nomade.

La route a été longue. Gaamba nous accueille, il n’y a plus de yourte, nous serons logés dans une maison, c’est très bien !! On s’en fou !!! C’était bien mieux chez Otomatre !!!

 

14/08/2008 – 13ème jour – Lac Hövsköl – Mongolie – Journée de repos

Nous profitons de cette journée de repos pour en faire ce qu’est une vrai journée de repos !!! Ohhh Ohh !!! C’est-à-dire rien ! D’autant plus que la partie de lutte d’hier avec Magnet a laisse quelques séquelles a Jérôme, une cote est touchée.

Farniente au bord du lac !! Quelques petits lancés de cuillères pour se réveiller, puis sieste !! Kiyoshi, le plus sportif des 4, est parti en randonnée. On s’attend à ne pas le voir revenir avant la tombée de la nuit !!

Il est 18h, quand nous rentrons au camp et là surprise, on voit Kiyoshi assis à l’arrière d’une mobylette, conduite par un jeune homme. On rigole ! On imagine déjà le sketch, Kiyoshi ayant marché toute la journée, ayant parcouru des dizaines de kilomètres et faisant des petits dessins pour expliquer qu’il s’est perdu, qu’il voudrait rentrer au camp de touriste de Gaamba, que c’est trop loin…

Il descend de la mobylette, il rigole en disant : « je suis un imbécile… je suis un idiot… » Il boite. Bizarre !!! Arrivée à nôtre hauteur, je vois son pantalon imbibé de sang au niveau de la cuisse !! PROBLEME !!!

«  Je suis un imbécile, il y avait du soleil, j’ai pris le couteau, couper le tube de crème solaire et vlan… et il y avait un chien qui me courait après… et…et…le ptit’ garçon… je suis STUPIDE !!!… »

Nous l’aidons à rentrer à l’intérieur !! Il se déshabille… putain le con, il s’est pas raté !!! Une entaille de deux centimètres de large et autant en profondeur !!! Merde, ça c’est un vrai problème !!! Heureusement, nôtre trousse à pharmacie est bien remplie !!

Gaamba arrive, alerté par un ouvrier, il veut appeler le docteur, nous le déconseillons à Kiyoshi. Il vaut mieux qu’on s’en occupe, j’ai des steri strips, les points avec une aiguille pourrie c’est comme tu veux mais moi je le ferai pas !! Gaamba est ok ! Il attrape la bouteille de Gengis Khan (Vodka) qui traîne sur la table, se désinfecte les mains… on l’arrête !! « Don’t worry, I learn médicine since one year. »

Ok, c’est bon mais on te guette. Ça va, il a l’air de s’avoir ce qu’il fait.

Magnet arrive, complètement beurré, il tient à peine debout !!! Il baragouine, il rigole « tsuguere »… Putain, il commence sérieux à nous gonfler !!! Tsuguere… tsuguere… NON !!! BIG PROBLEM !!!!!!!!!!!!!!

Il commence à taper de sa main crade sur la plaie juste désinfectée !!! On le repousse en rigolant, c’est que la bête est impressionnante, il faudrait pas se la braquer !!! Il est plus fort que nous. D’un son guttural il nous repousse et se jette sur Kiyoshi, lui attrape la jambe, et lui suce la plaie. Kiyoshi crie, Magnet se retire, crache le sang par terre et dit : « Gengis doctor !!! Reeuuuhhh !!! »

Mais il est complètement taré ce type !!! Gaamba essaye de lui parler, de le faire sortir de la pièce, rien à faire, nous lui proposons une cigarette, ça marche ! On arrive à le faire sortir !! Dehors la femme de Gaamba vient nous aider et emmène Magnet dans une autre pièce.

La plaie est soignée, les steri strips la maintiennent bien. On mange, on boit quelque bières pour essayer de se détendre devant l’attitude de Magnet !! On se détend. Gaamba vient trois heures après vérifier la plaie, nous discutons avec lui des différences de la médecine mongole et de la médecine occidentale. Nous dévions, parlons musique… Sa femme vient le chercher, elle parait pas tranquille. Une demie heure après, Magnet revient, cette fois ci, il parait énervé, il gueule :

« Gaamba ! Gaamba ! No money ! No money !»

Nous croyons comprendre qu’il s’est fait voler son argent, enfin notre argent. Bizarre !! Il fait des signes de la main montrant son envie de se battre. Il s’en va ! La femme de Gamba rentre dans la chambre, nous fait signe de nous enfermer et s’en va !!! Là, ça pue !!! Il y a comme qui dirait l’autre un problème !! Mais nous ne faisons que constater, ne comprenant pas grand-chose !!! Cette soirée mouvementée s’arrête là !!! Nous nous couchons tous énervés, tendus, stressés, en se demandant ce qu’il risque d’arriver !!! Si demain on prendra la route comme prévu, si…, si… on n’a aucune réponse, on ne maîtrise rien !!!! C’est-ce que j’appelle une soirée bien flippante !!!

L'eau translucide du lac HovskolLes paysages du lac HovskolRoad trip au lac HovskolDetente pêche au lac Hovskol en Mongolie

Cheval au bord du lac Hovskol en MongoliePanoramique du lac Hovskol en MongolieYourte au bord du lac Hovskol

15/08/2008 – 14ème jour – La plus longue étape 450 km – Hövsköl/ Mögod – Mongolie.

Magnet est levé avant nous, nous n’en revenons pas ! Il parait en forme, ses yeux son clairs à se demander si l’histoire de la veille n’était pas une hallucination !! On va peut être partir alors …??

Une fois les affaires chargées, Magnet demande à Gaamba de venir et de traduire, étant donné qu’il parle couramment anglais. Bizarre, bizarre tout ça !!! Comme si de rien n’était !!

Mais l’embrouille arrive, Gaamba nous dit qu’on va passer la prochaine nuit à Mörön, une ville qui se trouve a à peine 70 km. Que la route initiale est trop longue !!

Ce qui est tout juste impossible pour nous, on doit être demain soir à Oulan Bator !! C’est-ce qui était prévu !! Nous demandons à Gaamba de traduire, il traduit à peine deux mots à Magnet pour des phrases qui font deux mètres de long. Les yeux de Magnet sont très noirs, on lit de la haine !! On continue de demander des explications à Gaamba, il fait mine de ne pas comprendre alors que la veille son anglais ne lui posait aucun problème !!! Gaamba s’en va en direction de la maison, Magnet le suit. Nous on voit noir !!! Quelques minutes après Gaamba sort, monte dans sa voiture et s’en va, comme un sauvage, sans même nous dire au revoir !! Magnet revient, on veut éclaircir cette histoire. On lui montre la carte, lui demande de rouler le plus longtemps possible…

Il est d’accord, un petit coup de manivelle, tous en voiture, il faut partir vite, on a déjà perdu trop de temps !!!

Arrivé à Mörön, il s’arrête devant une guesthouse (hôtel) et passe le portail. Nous restons là, peu sereins !!! Un mec sort de la guest, fait le tour de la voiture et nous demande :

« – Oulan bator ?

– Yes.

– Plane !!! Avion !! »

C’est quoi cette embrouille, nous avons payé notre tour il est hors de question de se payer un avion pour rentrer !!! Ou alors à leurs frais !! Magnet revient accompagner d’une femme qui visiblement parle anglais. Elle nous dit qu’on peut dormir ici. « Mais on veut pas dormir là !!! » On lui reexplique l’histoire du visa de Fred, que c’est important d’être demain à Oulan Bator. Elle nous dit que le chauffeur n’a plus d’argent pour le gasoil, qu’il ne peut pas prendre la route sans argent et s’en va. Alors c’est bien ça… il s’est fait volé son argent pendant qu’il était bourré. Merde ! Ça sent l’arnaque !! Magnet retrouve son regard habituel et nous dit qu’il est très fatigué lui aussi, qu’il aimerait bien rentrer aussi à Oulan Bator.

Il nous dit que c’est lui qui s’est fait volé, qu’on peut lui donner sa rémunération qu’on était censé payer à Oulan Bator, soit 300 $ pour les 6 jours supplémentaires. Nous acceptons bien sûr, la proposition étant correcte. Nous reprenons la route, OUF !!

Petit à petit Magnet reprend du poil de la bête !! Il se met à rigoler, mime des coups en disant « Gaamba… pan, pan… » et rigole. Visiblement il lui a foutu une sacrée rouste, ce qui expliquerait son départ soudain. Nous sommes sûrs de rien mais en tout cas nous avons retrouvé nôtre Magnet, nôtre gentil Magnet, nôtre Schumacher, avenant et jovial !

Nous ne faisons que très peu d’arrêts, à peine 20 min pour manger.

 

Il nous reste tout juste 70 km quand le levier de vitesse se met à osciller. Magnet nous lance un « CAR VIRUS » et il rigole. Visiblement il y a quelque chose de cassé là dedans !!! Nous n’avons plus que les 3ème et 4ème vitesses. Pour l’instant la route est assez plate !! Mais pas pour longtemps !!  La côte est devant nous. Confiant de son élan, Magnet se lance, mais au milieu de la côte… vite la boite courte ! Elle saute ! Magnet insiste, on se retrouve en roues libres, il la repasse, maintient le levier, elle resaute !!! Il tente de slalomer pour atténuer la pente, et merde !!! On a caler !!! Benh ça c’est emmerdant !! La marche arrière ne marche pas non plus !!! Benh on va pousser !!!

Nous arrivons tant bien que mal à remettre la voiture dans le sens de la pente !!! Et franchement on est trop fort !!! Parce que, de une la voiture est dans le sens de la montée, de deux elle doit bien peser 2 tonnes et demie, de trois Kiyoshi pousse à cloche pied et Jérôme a une côte félée !!! Une équipe de choc !!!

Nous reprenons de l’élan, montons en lacets et c’est gagné !!!! Ouaihhh… ouraaaaa… !!!

Mais ça c’est la première, comment vont être les autres ????

La nuit est tombée, la lune est pleine, on a au moins ça pour nous !!!

Nous passons une deuxième côte, une troisième et là c’est le drame… Celle-ci on la passera pas, elle est bien trop grande !!!

On cale, on pousse, on décharge la voiture de notre poids pour lui donner plus de chances !!! Magnet essaye par la droite, par la gauche, s’arrête, repart, la voiture fume et ça craque et ça  vrombit… On voit la voiture se pencher un peu plus dans chaque dévers, elle tangue mais elle est toujours là !! Et puis plus rien, la voiture est cachée derrière une butte, plus de bruit de moteur ! On le rejoint, une odeur d’embrayage cramé, c’est la fin, on ne bougera  plus !!!

«CAR VIRUS ! CAR CAPOUT ! »  dit Magnet.

Il appelle sa sœur chez qui nous devons dormir pour qu’elle vienne nous chercher !!! Il est 22h30, l’attente risque d’être longue !!!

Nous sortons la vodka, allumons la musique et on rigole des tsuguere de Magnet !! Il s’est fait volé son argent ce qui l’entraine à utiliser sa rémunération. Sa voiture est hâchée et il danse, il chante, il rit !! TSUGUERE !!! Je me demande même si du coup il est pas en perte avec ce tour, entre la carrosserie, les deux leviers de vitesses, le démarreur et les pneus des deux crevaisons. Il me fait de la peine !!!

La soirée est plutôt bonne, nous avons compris la valeur du temps Mongol, tsuguere… (pas de problèmes).

Deux heures après sa sœur arrive, nous l’accueillons en dansant, ils sont quatre dans la voiture… oups !! Ils descendent et ça gueule !! Oups, encore une embrouille…??? Non, Magnet nous dit qu’il s’est trompé de route et quand faite la route est plate !!! Je monte avec les Mongols et les garçons remonte dans notre van. Effectivement la route est plate par là !!!

Nous arrivons, il est 1h30, on nous convie sous la yourte histoire de manger un peu… Nous écourtons et demandons à nous coucher.

On nous emmène sous une autre yourte…gloups ! A droite, un malade avec une perfusion, peut être qu’il est mort il bouge pas beaucoup ! ( Sa sœur est médecin ) A gauche, une tête de cheval sanguinolente. De vieux morceaux de viande pourrie accrochés un peu partout, une marmotte morte et un tapis !!! Notre tapis !! Pas de feu ! Et ça pèle un max !!! Faire abstraction… s’endormir vite… et surtout ne pas penser !!!

Panne de nuit dans les steppes mongoles.Tsuguere... Pas de problème en Mongolie.Le bisou mongole

Une courte nuit sous la yourte mongole.

16/09/2008 – 15ème jour – Retour sur Oulan Bator – Mongolie.

La nuit a été bonne. Le malade n’est plus là, soit il va mieux, soit ils l’ont enterré !!! On nous propose du lait mais on sort le café avant !! Plus rapide, c’est nous qui gagnons !!! Nous faisons connaissance avec nos hôtes, on est de nouveau détendu. Le petit garçon, au premier abord timide, se rapproche petit à petit de moi et nous commençons à jouer tous les deux. Trap-trap, cache-cache, grimaces, ça me fait du bien.

douceur et candeur en Mongolie.Un moment plein de douceur en Mongolie.

On vient nous chercher pour assister à l’exécution d’un bouc.

Un coup de burin sur la tête, une entaille dans le ventre et on lui arrache le cœur !! Beurrk !! C’est dégueulasse ! Pourtant je suis fille de paysan, c’est pas le premier mouton que je vois se faire dépecer !! Mais là…

Jérôme maintient les pâtes écartées pendant qu’on enlève les entrailles qui sont soigneusement triées afin de récupérer un maximum de choses à manger. Une fois la découpe finie, c’est l’heure de la cuisson. Dans une grosse gamelle, posée sur le feu, ils alternent morceaux de viande et pierres brûlantes sorties du feu. Le bouc entier est mis dedans. On couvre le tout et on laisse mijoter longuement.

Il est l'heure de sacrifier le bouc

Pendant ce temps, ils s’attaquent à la marmotte qui trainait hier par terre !! Ils l’ont tuée il y a deux jours, dépecée, retiré la tête et les entrailles, découpée en morceaux et remis le tout à l’intérieur de la fourrure pour la laisser faisander. Hummm… drôle de préparation !

Ils retroussent la fourrure comme une vieille chaussette, sortent les morceaux, et regarnissent en alternant : bouts de viande, pierres fumantes, viande… jusqu’à remplir la bête. Ils ferment le tout avec du fil de fer et la bête se met à gonfler !!!! Zut !!! Une fuite !!! La vapeur s’échappe par le cul !!! Il faut boucher le fion !!! C’est bon !

Magma, attrape le chalumeau et commence à cramer l’extérieur jusqu’à obtenir une peau lisse, sans poils et bien grillée. Il ouvre la bête, retire les cailloux, récupère le jus dans un bol et hop le repas est servi !!!

Préparation de la marmotte en Mongolie.Préparation de la marmotte en Mongolie.Cuisson aux pierres chaudeseuh... on va manger de la marmotte ?Les garçons ne sont pas convaincus. Moi, impatiente de découvrir ce met, je ne me fais pas prier pour attraper un morceau. Trop bon !!! A se taper le cul par terre !!!! Les mecs se lancent à leur tour !! Tout le monde se régale !! Nous mangeons tout, la peau, le gras, rien ne nous échappe !!! C’est un délice !! Nous sommes pleins et pourtant le bouc arrive !!! Délicieux, la viande est fondante, parfaitement bien assaisonnée, c’est le meilleur repas que nous ayons pris en Mongolie !!!

On nous demande de ne rien dire au sujet de la marmotte, sa consommation étant interdite depuis deux ans !!! Oups !!!

Le repas était copieux, la sieste devient inévitable !!! Et nous avons le temps, nous attendons depuis ce matin le mécanicien. C’est qu’il y a un tchuc tchuc mécanique avant de partir !!!

17h, la voiture est enfin réparée !! Marche arrière, première et deuxième fonctionnent à nouveau !!! Let’s go les enfants !!!

Allez Magnet, Schumacher !!! Nous filons, nous ne nous arrêtons pas, la route est bien longue !!! Magnet est bien décidé à nous conduire à Oulan Bator, coûte que coûte !! Il pleut, la route est merdique !!!

Nous n’avons pas la lune cette fois ci pour nous aider !!!   Mais Magnet continue, imperturbable !!!

Les essuies glaces nous lâchent petit à petit, les phares s’assombrissent et là nôtre chauffeur nous lance : « Car problème, tchuc tchc mécanique ».  En effet, le témoin de charge de batterie est descendu à 5 volts. Décidément, tout est contre nous !!! C’est un gag !!

Heureusement, une petite ville s’illumine devant nous. Magnet tourne, tout est fermé ! Et oui, il est quand même 23 h !! Nous finissons par trouver un garage. Magnet n’hésite pas à réveiller le type. Ils trifouillent quelques fils et hop tout roule comme au premier jour !!!

1h30. Devant le péage d’Oulan Bator !!! On n’a jamais était si prés du but !!! Nous nous acquittons de la taxe. Un policier nous fais signe de nous arrêter, Magnet fait mine de ne pas le voir et file à toute allure !!! Mais il est con !!!! C’est pas possible, il est trop con !! Course poursuite, les phares se rapprochent,  nous dépassent et nous obligent à nous arrêter.

Magnet se retourne et nous demande de faire mine qu’on est malade, qu’on va à l’hôpital !!

Kiyoshi se met à gémir en se tordant dans tous les sens !! Il est trop drôle, il est vraiment fini au pipi !!!

« C’est bon Kiyoshi ! N’en fais pas trop, il faut qu’on reste crédible !!! »  Nous suivons la voiture, jusqu’au poste de police, nous préparant psychologiquement à passer une nuit dans les geôles mongoles !!! Magnet va dans le bureau, revient en courant, il se marre, il nous dit : « tourist hospital » et se marre !!! Il vient visiblement chercher un petit billet !!! Back chich… back chich !!! Nous reprenons la route, ça ne sera pas pour maintenant les geôles mongoles !!!

Nous voilà devant la guest house !!!! Et voilààààà, c’est finiiiiiiii… Il ne nous arrivera plus rien !!! Petit vent de mélancolie !!!

Une belle famille de nomades en MongolieSouvenirs de notre road trip en Mongolieon était bien en Mongolie.Partie de lutte mongoleLa force à la mongoleIls étaient top ces mongoles.Adorable petit garçon mongole.Fromage en train de sécher sur la yourte.

En résumé, 15 jours d’aventures en Mongolie, 4OOO km de pistes,  de nombreux problèmes mécaniques, une côte fêlée, un coup de couteau, un chauffeur alcoolique, des paysages somptueux, des mongoles d’une hospitalité incroyable, des dizaines de sourire et une seule devise : « TSUGUERE… »

Merci chère Mongolie, merci Magnet pour ta jovialité, merci à tous ses gens qui ont croisé nôtre chemin, merci Kiyoshi pour tes kiyoshinites, merci Fred pour tout tu vas nous manquer !!! Et milles excuses pour tous ces noms oubliés !!! Mais entre nous, ce sont souvent des noms à coucher dehors !!!!

 

 

Lire les autres ROAD BOOK Tour d’Asie 2008-2009

À PROPOS : Nous avons eu la chance de réaliser ce fabuleux périple il y a plus de 10 ans. Nous sommes partis mon compagnon et moi durant une année sur les routes asiatiques sans savoir ce que le voyage allait faire de nous. Aujourd’hui, nous savons ! Des Bourgeons sur le Bitume n’aurait certainement pas éclot sans cette intense et déroutante parenthèse. Il était évident pour moi de partager cela avec vous tant cela fait parti de notre ADN.
Je ne fais qu’un copier/coller du blog que j’avais ouvert à cette occasion, sans rien changer même si des fois, je vous l’avoue, je préférerais partager ce périple avec les 10 années de recul que j’ai aujourd’hui mais ce ne serait pas la réalité. Pour le petit scoop, même si nous ne savons pas de quoi la vie est faite, nous prévoyons de remettre le couvert ! Nous sommes partis il y a 10 ans, le jour des 30 ans de Jérôme, nous partirons donc le jour de mes 40 ans ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :