Road Book Tour d’Asie 2008-2009 / part 12 / Tour des Annapurnas, la suite – Népal.

Le 19/11/2008. Humde-Manang. 8km. 3540m. 2h de marche.

J’ouvre la porte de la chambre, il neige !!! On ne voit pas bien loin !!! En France j’aurais gueulé comme une gosse et me serais jetée dedans !!! Là, je referme la porte et dis :  « Et merde !!! T’as des raquettes dans ton sac ??? »

Au petit déj, nous sommes en compagnie de trois slovaques victimes du mal des montagnes. Ils attendent un petit avion pour les ramener à Pokhara. Ça a commencé à Manang, léger mal de tête, arrivés à Yack karta, demi tour illico presto !!! On redescend !!! Ils nous racontent tous les détails, les nausées, les difficultés pour dormir, le risque d’œdème pulmonaire !!! Sans trop comprendre pourquoi, ils se mettent à nous parler d’avalanches, de glissements de terrain… Non mais ça va ?? Vous n’avez pas un avion à prendre ??? Bizarrement, j’ai une petite boule dans le ventre !!! Malgré le temps, malgré toutes leurs histoires, nous décollons. Manang n’est qu’à deux heures de marche. Nous verrons bien là bas !!! Nous irons voir Kasi pour qu’il nous donne ses conseils sur la météo !!! Sur la route, le soleil apparait. Se mélangeant à la neige, à la brume, il nous offre un fabuleux jeu de lumières. On mitraille dans tous les sens, immortaliser ce moment magique, surréaliste, mystique !!! Malheureusement, nôtre petit compact ne fait pas le poids !!! Qu’on garde ces images à jamais dans nôtre tête !!

Départ sous la neige dans l'Himalaya.

 

Le vent se lève et chasse un à un ces vilains nuages !! Un à un les géants apparaissent. Sur nôtre gauche, l’Annapurna II (7937m), l’Annapurna IV (7525m), l’Annapurna III (7555m) et le Gangapurna  (7454m) !! Ils nous font une haie d’honneur, nous ouvrent la route, nous souhaitent la bienvenue, tout en ne manquant pas de nous intimider. « Bonjour monsieur… namaste sir… enchantés de baiser vos pieds !!! » Nous tournons sur nous même, étourdis par la grandeur et la complexité du lieu !! Nous sommes des gosses qui s’émerveillent devant quelques cailloux !!! Mais quels cailloux !!!! Le vent s’accroche aux cimes enneigées et soulève d’un souffle léger la neige, le soleil irradie les glaciers laissant apparaitre leurs crevasses, leurs blocs de glace suspendus. Il n’y a pas de mots assez grand, assez beau pour décrire cette vision !! Le seul mot qui sort en crescendo de nos bouches :  « Wouahhhh !!! »

La brume se lève sur l'Himalaya.

Bientôt arrivés à Manang, Annapurnas, Népal.

 

Manang aussi pointe le bout de son nez, capitale du district, gros village suspendu sur un versant. En tête à tête avec les géants !!! Les habitants de Manang, les Manangis, sont composés en partie de lamas venant du Tibet, du Mustang et du Dolpo apportant une ferveur facilement palpable !!! De nombreux Gompas et monastères sont érigés ici. Les moulins à prières nous accueillent. Je les fait tourner de toutes mes forces, de tout mon cœur, avec ferveur, pour exprimer ma joie et mon contentement !!! Nous passons la porte : « Welcome to Manang ». Mes yeux s’humidifient, nous sommes le 19 novembre, nous avons parcouru 90km !!! 90 km dans l’Himalaya et nous avons atteint nôtre premier objectif !!! S’il y a quelques mois on m’avait dit : « Tu vas faire le tour du monde ! » j’y aurais évidemment cru sans problèmes. Mais si on m’avait dit : « Tu vas partir à pieds dans l’Himalaya, tu vas grimper à plus de 3500 m d’altitude !!! » j’aurai bien ri !!! La dernière rando que nous avons faite avec Jérôme a été un véritable fiasco !!! Nous sommes arrivés au Lac de Bious Artigues, à la mi-mai en tee-shirts et débardeurs, avec pour nous couvrir un petit pull de printemps. Nous avons peut être grimpé 20 mètres avant de nous apercevoir qu’il faisait bien trop froid, qu’il était juste impossible de bivouaquer, que nous allions mourir de froid !!! Nous sommes redescendus et sommes partis en Espagne jusqu’à San Sebastian et nous avons mangé des tapas !!! Aujourd’hui nous avons fait quelque chose que nous nous croyions incapable de faire !!! Et j’en suis fière !!! Maintenant, le prochain objectif, le Thorung La pass et ses 5416m d’altitude, plus haut col du monde !!! En espérant que nos nouveaux corps d’athlètes produiront assez de globules rouges !!!

 

En attendant nous devons trouver un lit !!! Nous avons essuyé plusieurs refus : « Full  !!! » Nous trouvons une chambre dans un grand hôtel de luxe, enfin luxe… juste le prix quoi !!! L’accueil est business, rien à voir avec ce que nous avons eu jusqu’à présent !!! Nous devons rester deux jours pour nous acclimater, il est juste inimaginable de passer plus d’une nuit ici !! Nous trouvons vite nôtre bonheur, une toute petite lodge, juste deux chambres et comme par magie, une se libère demain !!! Nous la bookons !!! En attendant demain, nous y passons pratiquement toute la journée !!! Les prix sont justes dérisoires à côté des autres hôtels, trois fois moins chers !!! Mais c’est surtout la convivialité qui règne ici qui nous séduit !!! C’est une petite maison sur deux étages. Au rez-de -chaussez, la salle commune, une pièce ouverte qui ressemble à un écurie, sans chevaux et sans crottins !!! Trois tables et le fourneau !!! Au mur, tous les ustensiles nécessaires, marmites, poêles, casseroles !! Des pots, plein de pots : riz, lentilles, farines, café… Des bancs sont installés autour du fourneau, invitant à s’y installer. En principe au Népal ou en Inde les cuisines sont un lieu privé et fermé où il est difficile de rentrer. Ici, c’est tout le contraire, on gravite autour du fourneau, Muriel sait combien j’adore les cuisines !!! À l’étage, deux chambres !!!
À l’heure du dîner, nous sommes dix-neuf autour du fourneau ! Il y a un joyeux groupe de six espagnols, quatre texans, deux autrichiens, cinq népalais et nous. Un des vieux américains prend sa guitare, et l’écurie se transforme en saloon. Tout le monde se met à hocher la tête, à taper du pied en rythme, on se mélange, on ne fait plus qu’un ! La musique, un langage international !!! Les casseroles aussi chantent sur le fourneau, le feu crépite, les odeurs de bois brûlé, de curry, de graisse de yack rance et derrière la vitre le soleil se couche sur le Gangapurna !! On ne peut qu’avoir le sourire en haut des oreilles !!!

Vue sur le glacier.

Vue splendide sur le Gangapurna.

Coucher de soleil sur le Gangapurna.

Le 20/11/2008. Manang. Alt 3540 m.

Nous avons eu vite fait de déguerpir de nôtre business lodge !!! A 8h, nous étions déjà autour d’un bon café à nôtre lodge d’amour !!! Je me réchauffe un peu autour du fourneau avant de m’attaquer à la lessive, le calvaire !!! Le bac dehors est gelé, il faut que je casse le monticule de glace qui s’est établi au fond du bac pendant la nuit !!! Le petit filet d’eau est glacial et j’ai tellement de choses à laver !!! Brrrrrrrr… La douche, nous avons presque oublié ce que c’est !!! Ma tignasse d’ordinaire si dense ne se décolle pas, j’ai beau agiter ma tête rien ne bouge !!! Nous avons quand même quelques lingettes mais elles ont séché, pas très pratique !!! Enfin bref, tout ça pour dire que nous commençons à sentir le yack !!! Les pieds de Jérôme… le yack crevé !!! Heureusement que le froid stoppe les odeurs !!!
Après la lessive, nous partons faire nôtre ballade d’acclimatation.

Notre lodge d'amour à Manang.

Petit déjeuner à Manang, Annapurnas.

 

Objectif, monter à 4000 m et redescendre. Il y a beaucoup de places à visiter, mais nous n’avons qu’une journée !!! Nous avons choisi le glacier, on n’en caresse pas tous les jours des trucs comme ça !!! De l’hôtel ça parait énorme !!!! Il faut d’abord monter sur la moraine, puis grimper, grimper jusqu’à l’épuisement !!! Nous attaquons la moraine, à tous petits pas, slowly, slowly !!! Ça marche, même pas essoufflés !!! Il y a un petit lac au pied du glacier, turquoise !!! Un bain de stroumphs !!! Une série de lacets, on grimpe tranquillement. Nous arrivons à Chongkor, 3800m et toujours pas essoufflés !!! Pas de marteau dans la tête !!! Pas de muscles qui tirent !! Bizarre !!! Peut-être que la soupe à l’ail d’hier a fait son effet ??? La vue est superbe, nous dominons toute la vallée du Nyeshang !! Le glacier est si près !!! Des bruyères roses parsèment le sol. Quelques cours d’eau sont gelés. Il fait un temps magnifique !! On se prendrait presque pour les rois du monde si le vent ne nous rappelait pas que nous ne sommes pas grand-chose dans cette immensité !!! Qu’en quelques secondes il peut nous balayer et nous expédier dans le glacier !!! A cette altitude, chaque pas est une victoire en soi !!! Nous continuons à grimper, 4000m, benh voilà c’est fait, nous y sommes !!! Même pas essoufflés !!!
« Franchement, Papy t’aurais pu venir avec nous !!! C’est pas plus dur que le tour du Minihic !!! Ça prend un peu plus de temps et ça demande juste une bonne boîte de SMECTA !!! »
De retour à la lodge, nous faisons la connaissance de Greg et Nico, deux français et sportifs de surcroit !!! Après la région de l’Everest, ils s’attaquent aux Annapurnas !!! Le tout en un mois !!! J’aime ce qu’ils dégagent, l’amitié !!! Une belle amitié !!! Ils sont complètement différents mais en osmose !!! Copains de classes, compagnons de route !!!

21/11/2008. Yack Karta. Alt 4080m. 9Km. 4h30 de marche.

Difficile d’écrire avec une paire de gants !!! Il fait de plus en plus froid !! Et nous devons encore monter de 1350 m !!! Je n’ose pas penser au froid qu’il va faire là haut !!! Il n’y a plus d’arbres pour faire obstacle au vent !! Tout gèle sur son passage, le verglas est jusque dans les chiottes !! Nous empilons les couches, il ne nous en reste plus qu’une de côté, gardée bien au sec pour l’assaut final !!! Nous sommes sur la dernière ligne droite !! Rien ne peut nous retenir, il ne nous reste plus qu’à espérer de tout cœur que nous ne serons pas pris par ce mal des montagnes !!! Depuis le début du trek nous n’avons pas rencontré grand monde sur la route, pas de groupes de trekkeurs, nous nous croyons seuls au monde !!! Mais aujourd’hui il y a foule sur le sentier !!! Tout le monde avance à petits pas, on se suit, on se dépasse, on s’encourage !!! Quand nous nous arrêtons au dessus de Yack Karta pour passer la nuit, tout le monde continue !!! Mais ils vont où ??? Ils sont pas fous !!! Le gars de la lodge nous rassure, en nous disant que beaucoup se sont arrêtés au début du village, dans une grande lodge très connue. Ahhhh bon ça va, nous ne serons pas seuls demain sur le sentier !!!

Nous sommes les seuls touristes ce soir près du feu !!!

22/11/2008. Yack Karta-Thorung Phedi. Alt 4540m. 6km. 2h30 de marche.

-1 à la montre de Jérôme ce matin au réveil, pourtant la bâtisse paraissait bien isolée !!! Tout est gelé, heureusement que nous avions mis nos gourdes à l’abris !! Le petit tour aux toilettes est une vraie performance digne de Surya Bonali !!! De quoi se réveiller !!

La route est courte mais magnifique, épurée, gelée, figée !!! Quelques oiseaux apportent un peu de mouvement !! Nous progressons lentement mais sûrement, longeant le petit filet en contre-bas de la Thorung khola. Nous avançons à flancs de montagnes, laissant derrière nous les Annapurnas que nous contournons. Nous nous rapprochons du pass, l’heure approche, les interrogations fusent en silence dans nos têtes. Allons-nous y arriver ?? Devons-nous rallier un groupe ?? Où dormons nous, Thorung Phedi ou High Camp ??? Dans le dernier mail des parents de Jérôme, sa maman nous disait qu’elle espérait que nous avions un bon guide. Nous n’avons pas de guide officiel mais nous avons sympathisé avec plusieurs. Ils nous connaissent, nous conseillent, nous renseignent !!! Mais le problème c’est que nous avons trop de conseils !!! Et tous sont différents !!! Certains nous disent : « Ne dormez surtout pas à High Camp, il ne faut pas dormir si haut, vous allez avoir trop froid et le mal des montagnes risque de s’installer !!! Dormez à Thorung Phedi». D’autres : « Ne dormez pas à Thorung Phedi, ça fait trop de dénivelé dans la journée !!! Il faudra partir dans la nuit, c’est trop dur !! Dormez à High Camp !! » Benh, on fait quoi alors ???? C’est en croisant un jeune et gaillard occidental que nous nous décidons !!! Nous le croisons affalé sur une mule, livide, il est conscient mais c’est limite !!! Un local le rapatrie sur Manang. En arrivant à Thorung Phedi, on nous apprend qu’il a dormi à High Camp et que ça lui a pris dans la nuit. Il s’est mis à se vider, à tituber, obligé de le descendre le plus rapidement possible à Thorung Phedi. Ils s’y sont mis à quatre pour le porter à la lueur de la torche, 400m de dénivelé en pleine nuit !!! A l’aube, direction Manang. Il lui faudra sûrement de l’oxygène vu dans quel état on l’a croisé !! Il y a sûrement des dizaines de personnes qui ont dormi hier soir à High Camp et la plupart doivent se sentir en pleine forme mais nous préférons ne prendre aucun risque. Nous dormons à Thorung Phedi !!! Mais nous montons quand même à High Camp, histoire de faciliter le processus d’acclimatation et de repérer la route en plein jour !!! Nous laissons les sacs, et partons avec 4 litres d’eau et la pharmacie. Les 400 mètres de dénivelé sont une horreur, nous mettons plus d’une heure pour arriver au High Camp alors qu’on nous avait dit que trois quart d’heure suffiraient !!! T’as gagné !!! Jérôme voit noir : « Il faut que je remonte tout ça demain avec le sac ??? » Et oui mon cocoq, t’as signé pour en chier !!! Arrivés au High Camp nous sommes à 4850 m d’altitude, nous avons dépassé le Mont Blanc !!! La vue est à la hauteur de nos efforts !!! Grandiose !!!

23/11/2008. LE GRAND JOUR.

Thorung Phedi-Thorung La Pass. Alt 5416m. 6Km. 6h de montée.

Réveil 3h30 ! On ne se parle pas beaucoup ce matin !!! Il n’y a rien à dire, juste à faire !! On avale nôtre bol de tsampa, nôtre café, fumons nôtre petite clope ! Et c’est parti pour l’assaut final !!! Le grand test ! Sommes- nous devenus sportifs en 10 jours ??? Avons-nous assez de globules rouges ???

Sans guide, sans porteur, nous partons, nous et nos frontales !!! Point positif, on connait le chemin !!! Point négatif, on connait le chemin !!! Les étoiles sont au rendez-vous, comme un encouragement !!! Il y a même Orion, ma constellation fétiche !!! Quand nous étions petites avec mes deux amies d’enfance, Marie et Hélène, nous nous imaginions vivre sur ses étoiles, nous avions chacune la nôtre comme maison et nous nous étions promis que comme ça nous pourrions toujours penser l’une à l’autre malgré la distance qui peut parfois séparer des amies !!! Alors cette nuit, je pense à elles !!! Je pense à nos virées à la Malaisse, je pense à nos expéditions sur les collines du village, je pense à nos rêves de gamines !! Et j’aimerais tant qu’elles soient là pour cette si jolie expédition, réunies comme à cet âge où tout nous parait si simple !!! On la monterait sûrement en courant, en riant cette foutue montée !!! On serait tellement heureuse d’être si près des étoiles !!!

Elles ont dû le sentir que nous avions besoin d’elles !!! Elles ont dû nous envoyer toute leur énergie !!! Nous montons avec légèreté, poussés par des ailes imaginaires. Arrivés au High Camp, nous n’en revenons pas !!! C’est si facile que ça de grimper à 5000m d’altitude ????

-10°C, c’est que ça frise par là !!! Sandro, nôtre ami Suisse adepte de la haute montagne nous avait dit avant nôtre départ : « Si t’as mal, c’est que ça va !!! » j’ai les orteils dans un étau, j’ai plus que mal, j’ai horriblement mal !!! Mais si Sandro le dit…

Nous allons quand même nous réchauffer autour d’un thé à l’intérieur. Nous retrouvons Greg et Nico, les deux sportifs rencontrés à Manang. Nous retrouvons donc leur sympathique présence, leurs encouragements, leurs derniers conseils avant l’assaut final !!! Et surtout leur bonne humeur matinale !!! Ça fait du bien. À cette altitude, les trekkeurs deviennent maussades, inquiets et nerveux… ça fait donc du bien de rencontrer des personnes comme ça, qui nous rappellent qu’on n’est pas là uniquement pour en chier mais aussi pour prendre du plaisir !!! Que tout n’est qu’une histoire d’état d’esprit !!!

L’aube se lève sur l’Himalaya quand nous reprenons la route. Les montagnes jouent en clair-obscur. Les formes se dessinent, les ombres s’amusent dans une douce lumière diffuse. Jusqu’à devenir saillantes, indomptables, charismatiques !!! Au fur et à mesure que le soleil se lève, nôtre pas se ralentit et nous étouffe. C’est dur ! A pas de fourmis, nous luttons, cherchant l’oxygène, économisant l’effort. L’altimètre de Jérôme ne va pas assez vite à mon goût !!! Quand j’ai l’impression d’avoir grimpé 100 mètres, il en indique 10 !!! Il a un problème cet altimètre, c’est bien la peine d’avoir dépensé autant d’argent dans un truc de merde !!! Jérôme commence à en baver sévère !!! Je l’assomme de questions :

«- La tête ça va ?

– Oui.

– T’as pas d’étourdissements ?

– Non !

– T’as pas envie de vomir ?

– Non ! Tu vas me poser des questions pendant longtemps ?

– Non, mais j’ai soif, on fait une pause ? T’as combien à ton altimètre ? »

Je crois que je suis vraiment une plaie mais comme dirait Sandrine : tu t’en aperçois c’est déjà pas mal !!!

Je serais à la place de Jérôme, ça ferait longtemps que je me serais jetée dans le ravin pour avoir la paix !!! Mais c’est un gentleman !!!

En route pour le Thorong La Pass.

Notre ascension vers le Thorong La Pass.

 

Dans nos gourdes, l’eau se met à geler !! Jérôme me dit qu’il a la nausée. Je lui réponds que nous sommes bientôt arrivés, que ça va passer !!! Je ne lui montre pas mais en réalité je suis terrifiée !!! L’idée d’avoir pris un risque, l’idée de le perdre me terrifie !!! C’est que je l’aime mon barbu !!! Je diminue les pauses, maintenant il faut y aller, il faut passer ce putain de col et redescendre avant que le mal ne gagne du terrain !!! Comme par magie, c’est à ce moment là que nous voyons les premiers drapeaux à prières claquer au vent. Il est là, à deux pas ! On va le faire ! On l’a fait !!! On y est !!!! On est au Thorung La Pass, on est à 5416m d’altitude !!! Au milieu des géants, on est des géants !! Bizarrement, il n’y a rien de plus qu’ailleurs, juste un petit panneau !!! Je suis en train de discuter avec un porteur, quand Jérôme se met à genoux et m’offre le plus romantique des moments !! Une demande en mariage !!! Ça doit en surprendre plus d’un mais je vous assure il a fait ça !!! Il m’a fait princesse de conte de fée à 5416 m d’altitude !!! Bien sûr, je lui ai répondu non !!! Il fallait bien que je lui fasse une petite blague, que je le taquine un peu !!!! Bien sûr que je veux devenir ta femme mon chéri, mais à la tradition népalaise !!! Malheureusement, nous ne pouvons pas roucouler à cette altitude, il faut redescendre, la route est longue !!!

Demande en mariage dans l'Himalaya.

 

Thorong La Pass – Alt 5416m – Muktinath. Alt 3800m. 11km. 4h de descente.

Le début de la descente est appréciable , nous retrouvons petit à petit nôtre souffle !!! Devant nous une immense vallée, nous allons tout en bas !!! Nous allons au Mustang !!! Au bas Mustang mais au Mustang quand même !!! Nous pensions que la descente serait facile… A tort !!! 1600 m de descente, ça use les souliers !!! Surtout quand on est obligé malgré nous de faire quelques acrobaties !!! Mais quelle vue, la plus belle à mes yeux depuis le début du voyage !!! La vallée est vraiment magnifique d’une profondeur hallucinante… et quelle lumière !!! Nouveau bijou de la tectonique des plaques !! En toile de fond toujours les cimes enneigées. Mais des inconnues, nous faisons connaissance. Nous découvrons pour la première fois le Dhaulagiri (8167m), un autre des 14 géants de plus de 8000 m, au plaisir de vous connaître !!! Après dix heures de marche, nous arrivons exténués à Muktinath, haut lieu de pèlerinage né des sources qui jaillissent ici et des émissions de gaz naturel qui entretiennent la célèbre flamme de Muktinath. Eau-Terre-Feu sont réunis dans un même lieu. Nous sommes accueillis à coups de cymbales, à coups de gongs. Ces bonnes énergies ne tardent pas à nous convaincre, nous allons rester ici quelques jours !!!

Descente vers Muktinath

Vue superbe sur la chaine de l'Himalaya.

Arrivée dans le bas Mustang.

Arrivée à Muktinath, bas Mustang. Népal.

24/11/2008. Muktinath. 3800m. Journée de repos.

Nous nous levons à 9h !!!! En montagne, c’est comme se lever à 12h !!! Une nuit de 14h !!! Peut-être qu’on en avait besoin ??? Nous passons toute la matinée sur la terrasse, incapables de faire le moindre mouvement !!! Observant le mouvement des autres ! Le balai des allées et venues de Muktinath . Les chiens errants, marquant leur territoire. La cadence nonchalante des yacks. Le petit pêché mignon des buffles qui se goinfrent du moindre morceau de carton qui se trouve sur leur passage. Les trekkeurs qui arrivent exténués ou qui partent guillerets. Les gosses qui jouent fesses à l’air dans les flaques d’eau crasseuse, tel Mimi Cracra !!! Les femmes, lavant leurs saris poussiéreux à la fontaine du village. Les vendeuses tibétaines alpagant tous les North Face qui passent devant leur stand, en lançant des « Cheaper ! Cheaper ! » Les hommes assis sur quelques marches fumant et buvant leurs Chaï !!! On ne s’en lasse pas !!! Quand on veut un peu de repos, il suffit de lever la tête, le Dhaulagiri, les oiseaux qui virevoltent, les cîmes. Quand on veut un peu de rêve, le Haut Mustang, juste derrière la colline !!! « Promet moi mon ange, on reviendra ???? Hein ??? » C’est à 13h que nous sortons de nôtre léthargie, quand l’appel du ventre se fait sentir !!!! On ne peut pas vivre que d’amour et d’eau fraîche !!! Greg, Nico, Hilde et Jérôme nous rejoignent, ils sont dans le même état que nous, planants, fatigués mais heureux !!! Demain, nos chemins se séparent, nous organisons une petite soirée de départ !!!

25/11/2008. Muktinath.

La petite soirée d’hier était riche en éclat de rire, en discussions futiles ou intimes !!! Nous avons refait le monde, comme tout jeune de chez nous qui se respecte !!! Autour d’un verre d’alcool, les langues se délient et s’emballent !!! En voyage, les rencontres sont plus intenses parce que sûrement plus brèves !!! Comme dirait mon ami Peter : « C’est pas la quantité qui compte mais la qualité !!! » On se rencontre, on se connait à peine mais on se raconte, on se lit à livre ouvert !!! Ça fait du bien de retrouver des repères culturels et linguistiques, pas de barrières !!! On en profite !!! De ces rencontres de passage on devient vite amis, amis d’un jour ou peut-être amis pour toujours !!!! Toujours est-il que ce matin, à l’heure des adieux, il y a cette petite boule au ventre !!! On se promet de se revoir en France mais… qu’en sera-t-il ??? Nous quittons nos amis. Greg, ne te reconnecte pas à la planète Terre, tu es très bien où tu es. Nico, garde cette petite boule d’énergie, ta spontanéité et ton semblant d’innocence, on s’est bien compris là-dessus !!! Jérôme, Hilde vous êtes les bienvenus chez nous l’été prochain, mais n’oubliez pas le beurre de cacahuète !!! Avec nos amis, ce sont tous les trekkeurs de Muktinath qui s’en vont !!! Mais nous ne serons pas seuls bien longtemps, un autre flot arrivera du Thorung La cette après-midi !!!

La fatigue ne nous a pas quittés. Cette après midi, à part la lessive à grandes eaux, nous n’avons pas fait grand-chose !!! C’est râlant !!! Il y a tellement de choses à faire mais nous ne faisons rien !!! Des larves nous sommes !!!! Mais mon fiancé m’a promis, on reviendra au Mustang !!!

Coucher de soleil à Muktinath.
26/11/2008. Muktinath-Ghasa. Alt 2000m. 50km. 4h de marche. 3h de jeep.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas !!! On le dit et c’est bien vrai !!! Hier j’étais victime du mal des montagnes, l’HACE !!! Mon symptôme : la dépression !!!! Oui, d’accord, il n’est pas encore répertorié mais ça ne saurait tarder !!! J’ai le mal des montagnes, des miennes, des Pyrénées !!! Sûrement un coup de fatigue mais les gens me manquent !!! Il fallait bien que ça arrive au bout de 3 mois et demi de voyage !!! Ma maman, et mes envies de lui faire pleins de bisous, de l’assommer de mes blablas, de faire sonner son téléphone en continue !!! Mon frangin qui prend lui aussi un grand tournant dans sa vie !!! Mimi et Bertrand les parents de Jérôme. Nico et ses niconites !!! Giorgio et ses taquineries !! Christel et nos longues discussions !!! Fofie et son magasin que je n’ai pas vu !!! Alors allez le voir pour moi, s’il vous plait !!! Et tous les autres, je ne peux pas énumérer tous les gens qui me manquent, il y en a bien trop !!! C’est sûrement dû aussi aux 30 mails que nous avons lus hier, tous ces messages de sympathie, continuez on ne s’en lasse pas !!! Bref, les jours se suivent et ne se ressemblent pas !!! Aujourd’hui c’est la grande forme, nous reprenons la route !!! On veut marcher, avaler les kilomètres grâce à nos jambes bien musclées !!! On est des sportifs ou bien ??? Nous démarrons à fond la caisse, nous courons presque sur le sentier, pas de pauses, même pas peur de la chute, on trace tout AZIMUT !!!! On arrive à Jomson en 4h, normalement il en faut 6 ou 7 !!! Oui je vous dis qu’on a presque couru !!! Nous prenons quand même le temps de nous arrêter pour manger !!! Une belle assiette de Momo et un Chowmein, les meilleurs qu’on ait mangés, au passage !!! Au moment de se relever… plus de jambes… plus rien… nôtre corps ne répond plus !!! Oups !!! On s’est pris pour des sportifs !!! Jérôme n’arrive pas à enchainer deux pas !!! Devant nous : « JEEP STAND », la tentation est trop grande !!! On se regarde, on regarde les jeeps, on se regarde… On y va ???…. Les loosers, ils y vont oui !!! On se donne des excuses : Jérôme dit :  « De toute manière mon objectif est passé !!! ». Je dis : « Marcher sur la route au milieu des Jeeps et des camions, non merci !!! »

On attend une petite demie heure avant que la jeep ne se remplisse. Au départ nous sommes 14 entassés à l’intérieur !!! « Et c’est parti pour le show et c’est parti tout l’monde est chaud !!!! » C’est agréable de pouvoir lever la tête, de regarder le paysage sans risquer de se casser la binette !!! Franchement on ne regrette rien !!! Trop de poussière sur cette route !!! C’est pas un trek ça !!! Il y a même des panneaux de circulation ! Je ne tarde pas à regretter la marche à pieds quand la piste devient dangereuse. Jérôme se marre, sûrement nerveusement !!! Heureusement, mon champ de vision est rétréci par les deux énormes mamas assises à côté de nous !!! Je ne vois pas la roue à deux centimètres du ravin !!! Je ferme les yeux et serre les dents quand j’en vois trop !!! Avec tous les arrêts que nous faisons, on fait du 10 à l’heure !!! Des gens continuent de s’entasser à l’intérieur, à l’extérieur, nous sommes jusqu’à vingt personnes dans le même véhicule !!! Et je suis sûre qu’on pourrait en mettre d’autres !!! Quand on arrive à Ghasa, qu’on nous dépose devant un hôtel, on se demande de quoi on souffre le plus !!! De la marche sportive de ce matin ou des 31 kms de jeep surbondée !!!

Les porteurs de l'Himalaya.Les paysages du bas Mustang.Merveilles du Mustang.

Beauté du Mustang.

Et au fond de la vallée, le Mustang !

27/11/2008. Ghasa-Phokara. Alt830m. 150km. 2h de marche. 8h de bus.

Dans nôtre tête, fini le sport !!! On rentre à la maison !!!

La route est interminable et frissonnante !!! Mais on rentre à la maison !!! La banana, la cantina… Ama, Khali, Cima, Zig, Sita… On a hâte de les retrouver !!!

Nous arrivons à la tombée de la nuit, nous croisons les doigts pour qu’il y ait une petite chambre de libre à la banana sans se faire trop d’illusions !!! C’est la meilleure lodge de Pokhara !!! En arrivant près de la Cantina, j’entends « La Quête » de Brel, il fallait que nous soyons accueillis par cette chanson !!! Krishna avait téléchargé les musiques de mon mp3 pour le resto il y a trois semaines. Quand il nous voit, son visage s’irradie, nous nous serrons dans les bras, ça y est nous sommes à la maison !!! Bien sûr il nous demande de nous asseoir !!! Non, non on va s’installer et on revient !!! Sur la route nous croisons Sita, son visage de marbre s’illumine : « Your trekking good ??? How many days you stay here ?? Sophie and Steeve have left Pokhara !! Welcome at home !!! » Quand on arrive à la Banana, c’est les « Ohhhh ohhhhh OHHHHH » d’Ama qui nous accueillent et le si joli sourire de Khali. Mais la fatidique phrase arrive « But, no room today !! Two boys frenchs coming, they go to India tomorrow !!! » Quoi !!!! Deux garçons qui partent en Inde et qui sont arrivés hier ???? Benh c’est pas Greg et Nico ??? Khali nous apporte le registre : Grégoire et Nicolas !!!! C’est bien eux !!! Il n’y a pas assez de lodges, de guests houses et d’hôtels à Pokhara pour qu’ils choisissent celle-là ???? Nous leurs laissons un petit mot sur la porte !!! « Rendez-vous à la Cantina, vous nous devez une bière pour nous avoir piqué nôtre chambre !!! C’est malin ! On dort où nous maintenant ??? »

On trouve finalement une chambre au Namaste lodge juste à côté !! Une douche et route pour la Cantina !!! Krishna nous donne les nouvelles, Sandro et Claire sont partis il y a deux jours !!! On s’est raté de peu !!! Sophie et Steeve en même temps que nous !!! Il est triste de tous ces départs !!! Nous lui parlons du mariage. « oui, oui je vous l’organise !!! Claire t’as laissé un petit cadeau pour l’occasion !! » Des bracelets et un petit mot trop touchant !!! Merci les Suisses, alors on n’a plus qu’à se marier ou bien !!!

Et Greg et Nico arrivèrent… et Khrishna déposa la bouteille de Rhum, la bouteille de Roxy ( vin local ) et nous commandâmes des bières !!!! Et ça picola et ça picola…et ça finit dans un bel état !!! Pitoyable jeunesse !!!

Lire les autres ROAD BOOK Tour d’Asie 2008-2009

À PROPOS : Nous avons eu la chance de réaliser ce fabuleux périple il y a plus de 10 ans. Nous sommes partis mon compagnon et moi durant une année sur les routes asiatiques sans savoir ce que le voyage allait faire de nous. Aujourd’hui, nous savons ! Des Bourgeons sur le Bitume n’aurait certainement pas éclot sans cette intense et déroutante parenthèse. Il était évident pour moi de partager cela avec vous tant cela fait parti de notre ADN.
Je ne fais qu’un copier/coller du blog que j’avais ouvert à cette occasion, sans rien changer même si des fois, je vous l’avoue, je préférerais partager ce périple avec les 10 années de recul que j’ai aujourd’hui mais ce ne serait pas la réalité. Pour le petit scoop, même si nous ne savons pas de quoi la vie est faite, nous prévoyons de remettre le couvert ! Nous sommes partis il y a 10 ans, le jour des 30 ans de Jérôme, nous partirons donc le jour de mes 40 ans ! 

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :