Zoom sur la Pierre de lait

Zoom sur la Galalithe (étymologie : du grec gala-lait et lithos-pierre) 

En 1889, deux chercheurs en quête de la Pierre Philosophale travaillent sur un aliment simple mais précieux : le lait. À force de coaguler, purifier, sécher et durcir la caséine, ils obtiennent ce qu’ils prénommèrent la  » Pierre de Lait « .

Inventée en 1897 par Spitteler et Krishe (Allemagne), la galalithe est l’ancêtre des matières plastiques, à base de produit naturel. Elle se travaille comme la corne (exemple bouton, stylos, art déco).

Le principe de fabrication est simple : un litre de lait pèse environ 1032 grammes. Lorsque l’on en retire l’eau, il ne reste que 127 grammes de matière sèche dont 24 à 30 grammes de caséine, qui, mélangée à des pigments, puis chauffée nous donne la galalithe.

C’est à partir de 1918 que commence la fabrication et l’utilisation courante de ce produit pour la réalisation d’articles comme le bouton, le bijou fantaisie, les boîtes, le fume-cigarette ou encore le stylo. Cette matière est plus dure que la corne, plus brillante que l’os et plus soyeuse au toucher que l’ivoire. Mais cette matière demande un long processus manuel pour obtenir le fini impeccable qu’elle requiert.

Après la dernière guerre et avec l’apparition des matières plastiques moulées, la galalithe, devenant trop onéreuse disparaît du marché et il ne reste actuellement que quelques rares artisans pour l’utiliser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :