Zoom sur le papier Lokta

« C’est en 2008 que je découvre le Népal, ses habitants et le papier lokta. Un pays accueillant et empreint de spiritualité. Nous partons rapidement dans les montagnes et entamons notre périple de 215 kms à pieds sur les sentiers himalayens. Au premier abord on se dit que la vie y est tellement rude qu’elle en est impossible et pourtant des gens y vivent, y rient et y perpétuent des savoir-faire ancestraux. »

Rencontre avec le Daphné Cannabina, dit Lokta.

Ce petit arbuste de la famille du laurier pousse à une altitude de 3000 m dans l’Himalaya. Les montagnards le connaissent bien, ils s’en servent depuis des générations dans la fabrication artisanale de leur papier. Ils ont appris à l’identifier, à exploiter ses fibres tout en le préservant et à le couper au bon moment afin qu’il se régénère rapidement. Le travail est long et minutieux, entièrement fait à la main, ce qui en fait une ressource pérenne et durable pour les habitants des hauteurs.

Encourager les savoir-faire traditionnels et les techniques ancestrales en achetant le papier lokta à un prix qui reconnaît la dureté et le temps de travail investis dans ce processus et ainsi en faire une ressource pérenne et durable pour les habitants des hauteurs afin qu’ils n’aient pas à immigrer dans les grands centres urbains, comme c’est souvent le cas.

Le travail de coloration s’effectue dans une usine près de Katmandou. Membre de l’organisation mondiale du commerce équitable et de Fair Trade Group Népal. Garantissant la récupération d’eau de pluie ainsi que le traitement des eaux usées. Elle garantie également pour ses salariés un système d’allocations pour les frais de scolarités, un système de retraite et l’accès aux soins.

 

 

Les bijoux en Papier Lokta

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :