Jazz in Marciac

Téléphone… Anne Loewert de Sidonie monte à Paris, ma chouchou ! Une créatrice textile pour enfants exceptionnelle ! La perle rare, douée, créative, appliquée, attentionnée, drôle, sensible, généreuse… Pendant des années, je guettais la moindre naissance dans mon entourage pour me faire plaisir en faisant quelques emplettes dans ses créations !! Alors quand Garance a décidé de rentrer dans notre vie… j’ai fait un peu plus que quelques emplettes, je lui ai donné du travail pour une semaine !!!

Bref, télephone… Anne Loewert !

« Je t’appelle… bla bli bla bla… pour te faire une proposition… bla bli bla… bon je sais qu’en ce moment avec Garance… bla bli bla bla… Veux-tu exposer à Jazz in Marciac avec nous ?

Nous, c’est Hélène de la Savonnerie des Eaux-Chaudes (une autre de mes chouchou, une crème qui fabrique des produits non seulement d’une grande qualité, mais également avec un énorme engagement éthique)… Karine de Karyn’s, une créatrice pop vintage ultra douée (vraiment très douée, j’adooore le look de ses sacs)… bla bli bla bla… et c’est Sandrine de Alabandine qui s’occupe des permanences… (le top du top pour la création de robes ultra fluide, simples, mais super originales, tout ce que j’aime) !!!

Bon par contre c’est dans trois semaines !!!

Euhhhhhh… mais tu sais en ce moment j’ai du mal à aller à l’atelier avec la petite, je ne pense pas avoir assez de stock !!! (Dans ma tête : J’ai trop envie d’aller dans mon atelier, j’ai trop envie de créer, j’ai trop envie de participer à cette nouvelle boutique éphémère, en plus Jazz in Marciac… J’ai trop envie d’écouter du Jazz ! )

Après trois tours de réflexions dans ma tête : Euh allez je le fais… Euh non ce n’est pas possible… Euh, mais rien n’est impossible… Dans trois semaaaaaiiiiiiiiiines !!!

Bref, je n’ai pas pû résister à cette folle envie de vous retrouver, de re-confronter mes travaux à votre regard… mais quel boulot !!! Créer 700 pièces en trois semaines, avec ma petite puce d’amour dans les pattes, mes grands-parents en vacances chez moi, mes beaux-parents qui débarquent avec ma nièce… ah ouaih quand même !!! Mamannnnnn au secours !

Allez tant pis, j’oublie les manières habituelles (j’adore recevoir, encore plus ma famille) du style je me plie en quatre pour que tout le monde se sentent bien dans ma maison. Mamie (la mienne) tu gardes un œil sur ma fille et l’autre sur les lasagnes pour ce soir. Mamie (celle à Garance), ma maman chérie, tu gardes un œil sur ma fille, l’autre sur les lasagnes, et tes deux mains à la découpe. Mamie (celle à Garance), ma belle môman, un œil sur ma fille l’autre (non, on ne mange pas des lasagnes tous les jours) sur le tajine et les mains à la couture.

Bref, trois semaines plus tard !

Marciac est en ébullition, ça fourmille de camions, camionnettes et voitures surchargées comme la mienne. Le ballet des exposants se fait sous un soleil de plomb et sous une douce mélodie de coups de perceuses… on attendra un peu pour le jazz !

Nous avons découvert ce matin la boutique (nous, c’est moi et mon chéri, toujours présent pour mes installations). Deux petites pièces désuètes, il y a quelques mois encore, l’une des pièces était le salon d’une petite mamie qui a rejoint maintenant une maison de papy et mamies. Le lieu est resté tel quel, un grand miroir avec dorure sur la cheminée, un buffet rempli de belles vaisselles anciennes, un lambris jaune à faire pâlir les créateurs de tendances, un lustre poussiéreux et de superbes rideaux vintages. J’adoooooore !!!

À la fin de la journée, la boutique est belle, le charme de l’ancien met en valeur nos créations modernes et colorées. J’ai installé un à un chaque bijou, ma nouvelle collection à partir de bouteilles plastiques recyclées, ma réédition de la gamme en chambre à air que j’ai voulue plus colorée, les bijoux en fermetures éclairs, les 17 teintes des boucles en papier lokta labelisé commerce équitable, les soies artisanales tissées à la main et les cocons que j’ai teintés avec des plantes. Du jaune, du rouge, du bleu, du vert, du orange, du rose, du violet, toutes les couleurs végétales sont installées… Sans oublier le modèle de boucles d’oreilles spécialement créé pour Jazz in Marciac à partir de disques vinyle.

Jazz in Marciac, on est prêtes !!!!

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :